Les photos du mois et autres images de la saison de navigation

(les dernières belles sorties de l'étoile Arcture ou d'autres bateaux du Léman)

 

 

Dès que les vignes ont retrouvé leur beau vert, la jolie sirène zen retrouve le pont avant ...

...et le moussaillon ses rames.

Les invités reviennent

Viennent aussi pour la première fois tous les petits passagers nés dans l'année

- - - -

D'autres petits grandissent

 

Lors du Bol d'Or 2009, les airs sont si faibles que l'Etoile peut aller admirer de près les plus rapides coursiers....

La fin du printemps, c'est aussi le temps des premières navigations le soir.

 

 

 

A l'été, l'équipage quitte le Léman pour l'Europe centrale

Voir d'autres nymphes à Marienbad,

Admirer le couchant sur des marais Saxons

Et les petits moussaillons, se faufilant parmi les herbes de la berge, vont tremper leurs mains en des eaux inconnues.

Aux soirs de lune, près d'un château de chasse.

 

Un été balnéaire

Le retour de l'équipage vers le Léman est joyeux car dès les premiers jours d'août le temps se met résolument au beau et au chaud.

Pour des semaines et des semaines. Un août qui n'en finit pas.

Le pont avant ne désemplit pas d'estivantes et d'estivants.

 

- -

 

--

 

Le lac prend des allures de plage californienne...

...et l'on se pavanne sur le pont arrière

 

Mais par dessus-tout, l'août qui n'en finit pas invite à se plonger dans le lac

 

The Joy of Flying

Quand on navigue sur une belle Etoile, c'est naturel, il vous vient des envies de toucher le ciel..,

flotter entre les nuages, toucher le plein ciel

...avant de pénétrer l'onde

 

 

Avant de plonger, on observe l'eau...

---

Et vient le moment du vol, un vol parfait

Le retour des plongeurs à bord n'est pas toujours des plus aisés. Il faut se hisser à bord...

...et ne pas craindre l'aspect un peu décoiffant du plongeon

 

Certains hésitent longtemps....

avant de se lancer.

---------

Il est vrai que garder l'équilibre sur le toit glissant relève parfois d'une gageure!

 

Mais quelle joie que de s'élancer entre ciel et eau...-----

-----

 

Le joie grisante

de se laisser descendre vers l'eau... ---- ---- ---- ---- ---- ---- ---- ---- ---- ---- ---- ----puis de s'y glisser d'une vague éclaboussure.

----

 

 

Ces joyeusetés diurnes n'ôtaient rien aux charmes des crépuscules...

Alors que le couchant approche, l'ambiance se fait tantôt songeuse, tantôt rieuse...

Puis descend la nuit

Alors on allume le fanal

Et dans le salon ouvert sur la pleine lune, les lampes à pétrole. Le temps des tangos, des valses, des vieux tubes..

Confidences, chuchotements (déjà dorment les moussaillons)

 

 

Ainsi l'été alla longtemps en l'automne

En octobre, il était encore possible de se prélasser confortablement sur le pont. D'avoir chaud.

Dans une belle lumière de presque été.

Les arbres s'habillaient ici et là de couleurs chaudes.

 

 

 

Quand enfin vint l'automne et le menace des premiers froids, l'Etoile Arcture quitta le Lavaux pour son port d'hiver,

par une dernière très belle journée de soleil.

---

L'équipage prit un solide petit-déjeûner avant la longue traversée.

(Certes un bon repas nous attendait à la fin de la croisière, avec des fromages nouveaux)

Mais avant cela...

 

 

 

 

 

 

...il nous fallait filer à l'est de bonne allure car déjà on annonçait la pluie pour la fin de journée.

L'arrière-été touchait à sa fin.

 

Nous passâmes, rassurés, le château de Chillon. Le vent d'ouest, craint un instant, ne forcissait pas.

L'Etoile arriva à bon port. Et l'on partagea le dernier repas de la saison à bord.

Vinrent frimas et vents tout de suite après. Mais nous avions fait le plein de soleil, de lumière, de chaleur et par-dessus tout d'amitiés.

 

 

 

 

 

 

Best of 2008

26 avril 2008: les peupliers sortent enfin leurs feuilles, l'Etoile Arcture mouille à quelques encablures de la Buvette de la Plage.

 

Jusque-là, avril avait été peu printannier

Samedi 5 avril 2008: grands nettoyages sur l'Etoile Arcture (au premier plan, lavage de la cheminée) tandis que le Vulcania vient rendre visite

 

Un certain besoin de ramonage...

Trois hommes sur un bateau ramonent...

 

Et la chaudière reprend des allures normales.                                                                                       On peut alors remettre le dôme

Puis la cheminée

     

On bricole à babord....                                      ... comme à tribord...

  

Puis enfin on peut passer à la livraison de charbon

 

Et tandis que le capitaine remplit la soute, la moussaillonne reprend possession de son pont de navire...

 

Rares sont les beaux jours en avril, le printemps tarde à venir

Il pleut souvent, fait froid, seuls les grands vapeurs ont repris le lac.

En attendant des journées plus chaudes propices au retour de l'Etoile à son port d'été, l'équipage...

...s'entretient avec d'autres spécialistes de la vapeur

...s'entraîne à la fonction de radeleur

...visite avec admiration la salle des machines des collègues des grands vapeurs

....admire l'onde

...s'entraîne au travail d'équipe à la rame

....pose avec papa sur les grands bateaux

 

Enfin vient le grand jour de la reprise de la navigation...

Un sud-ouest trop fort souffle encore, l'équipage attend de longues heures l'ordre d'appareiller

Pour tuer l'ennui de son équipage et éviter de potentielles révoltes de type Bounty, Potemkine ou mai 68, le capitaine leur prépare une ration de rhum mojito

Puis on part, l'Etoile, son équipage et les passagers retrouvent les joies du Léman

...même si les montagnes sont encore bien enneigées!

La saison 2008 a enfin commencé

De petits passagers nés de l'hiver naviguent pour la première fois

Tandis qu'un moussaillon hilare veille sur le Salon des Dames tout en rêvant de sa Marion de Cully

En mai, il fait encore un peu frais pour nager, mais pas pour lire en le salon et le pont arrière

 

 

ENFIN, vient le vrai été...

Azur, chaleur ...

...lumières vives...

 

Le temps du grand large, du farniente...

 

...le temps des bains de soleil et de l'indolence sur le pont arrière...

...ou sur le pont avant

(le capitaine bronze sur le toît, mais on ne le montrera pas bronzant, par pudeur et pour ne pas affoler les Louises des rives du lac et provoquer des émeutes à chaque entrée dans les ports)

toit

...le temps des baignades

...le temps des baisers sur le pont des amoureux

 

Mais l'été venu, on ne fait pas que paresser, on part explorer des rivages inconnus

 

 

Quand l'Etoile jette l'ancre près des côtes, les indigènes viennent de loin l'admirer

 

On découvre de nouveaux ports, des restaurants à filets de perche

...et au-delà de la rive, des vignes et vergers inconnus,

 

 

On repart vers d'autres rives encore...

des châteaux...

On se laisse vivre.

 

Puis on repart flairer l'air du grand large...

 

Lire juste avant le couchant.

Ne rien faire.

 

Nuages effilochés, brume légère, la fin de l'été est douce...

Derrière, le Folly.

 

Puis viennent les brumes d'automne. Mais de belles couleurs, encore

.

Et il fait encore assez chaud pour discuter entre amis sur le pont arrière

(...certes les costumes de bain orange ont cédé la place aux châles de même couleur)

 

Et puis l'automne, c'est la saison des gâteaux aux pommes...

----

...que mangent les filles tandis qu'à babord les garçons barrent...

- - - -

...ou se livrent à des jeux de flibustiers dans le salon. Et des filles créent des bulles, aussi légères que la vapeur.

--

Et Sarah danse comme une elfe dans la lumière du couchant

 

 

Certes, le premier week-end d'octobre, la neige s'était invitée sur les montagnes

Mais le samedi suivant, le 11 octobre, la neige a fondu, l'été indien est magnifique

 

 

 

 

Best of 2007

Le printemps est de retour, Etoile Arcture et amoureux reviennent au Léman...

(photo Michel Bruno, Vevey, 9 avril 2007)

 

 

Nuages hodlériens d'avril. (photo: Michel Bruno)

Premières croisières du printemps 2007 (photo: Michel Bruno)

 

 

Plus seulement passager...

...fasciné, avec les copains, par une bien belle vieille machine à vapeur...

...mais déjà un chauffeur auxiliaire....

 

Les jeunes sirènes embarquées, à chapeau, certes savent se montrer sages et lire avec attention...

 

...mais n'hésitent pas à l'occasion de chansonner tel en une taverne des chants de marins. Ici la petite sirène entonne à pleins poumons "c'était un très très grand bateau, qui naviguait vers  Saint-Malo"

 

Au large, 9 avril 2007

L'Etoile fait relâche dans une crique, la fiancée du pirate tient un officier de galion espagnol  en respect avec son sabre tandis que l'équipage débarque le trésor à Villette ou déguste la cargaison de rhum (Villette, 9 avril 2007)

(photo: Yvan Calame)

(photo: Michel Bruno)

Les photographes embarqués. Pour les photos de Michel Bruno voir aussi www.uneparjour.org

15 avril 2007, 25

 

 

Soirée "contrebande de rhum" et chansons de marins, 28 avril 2007. Des orages forcèrent le capitaine à faire cap sur le port...

...mais on continua de chanter, déguster de vieux rhums et manger des caramels à la fleur de sel de Guérande jusque fort tard....

 

Reflet d'un début de saison à la météo exceptionnelle, en avril 2007 l'Etoile Arcture avait déjà navigué depuis le début de la saison (le 4 avril) 201 km. à une moyenne de 6,2 km / h et transporté 69 passagers!

Et mai commence joliment aussi...

 

Puis vint un juin plus orageux...

Trop de vent pour sortir sur le lac, 22 juin 2007...

Mais on se rattrape le week-end suivant. Le 30 juin 2007, les vignerons de Lavaux fêtent à bord de la barque Savoie l'entrée de leur région au patrimoine mondial de l'Unesco...

...et Soline à nouveau enceinte...

...puis on rencontre au large avec le Général Guisan du sauvetage de Villette, en plein entraînement ardu pour battre ses éternels rivaux de Meillerie à la prochaine fête du sauvetage

 

En fin de soirée on se met à entonner de vieilles chansons de marins

 

Le lendemain de cette soirée de chants, la pluie se remit à tomber. Chantions-nous si faux?

 

Puis après des semaines de pluie vint à la mi-juillet un week-end d'une estivalité juste fabuleuse.

 

Cela commença par un vendredi soir à la luminosité à couper le souffle...

 

La main d'Audrey

Toucher l'eau, toucher le vent...

Peu avant d'aller faire les sauvages au festival de Jazz de Montreux et de rentrer nuitamment au son de tangos...

 

Le samedi, la belle Etoile A. se rendit en les roselières du bout du lac

Blanche devant les Dents du Midi

La flotte au complet des vapeurs du Haut-Lac chauffés au charbon

 

 

Moussaillons et moussaillonnes dormirent à bord

 

Eaux calmes d'un matin serein

Comme un goût de réveil au paradis...

(vue depuis la fenêtre du salon de l'Etoile Arcture au matin du 15 juillet)

 

Le soleil encore bas illumine le salon et réveille tout l'équipage

 

La bonne humeur des petites filles qui ont bien dormi ...

 

...qui très vite redeviennent petites sirènes

Dans une légère brume de juillet une journée magnifique d'été commençait pour les équipages du Vulcania et de l'Etoile Arcture

Bientôt Jacques, Françoise, Laurence, Stéphane et Daniel allaient nous rejoindre pour nager près de l'île de Peilz.

Le 31 juillet le capitaine et son épouse troquent le lac contre la minéralité du pays d'En-Haut...

...mais le soir l'Etoile emmène ses passagers s'émerveiller aux  feux du Bouveret

 

Et le 1er août grande croisière pour les feux d'artifice de Pully

Au salon des filles...

...passe, les yeux baissés,  un petit moussaillon (mais il ne restera pas timide longtemps, foi de son papa).

Et les grands admirent les ballets pyrotechniques depuis le pont avant

éphémères fleurs de feu sur l'eau

 

Vacances j'oublie tout... La belle Etoile à la plage de la Grotte

 

En été, parfois, les Messieurs sont à la poupe...

Et les belles, comme il se doit, à la proue...

Mais parfois belles et marins se côtoient sous les vignobles beaux

Et dans le salon les enfants rient

A la mi-été, on monte danser le piccoulet en Taveyanne tout déguisés...

...Et parfois on paresse sur l'Etoile au milieu du lac au grand large, loin de tout...

...certains galèrent joyeusement...

...et pour le capitaine Dolce vita & farniente

 

En août 2007, nos jours étaient beaux, nos soirs et nuits l'étaient plus encore...

Couchants magnifiques...

Le début d'un Midsummer night dream?

Cap vers le sud ouest

 

Tandis que sous un fanal les passagers faisaient la fête...

 

...longtemps nous restions entre eau, feu et ciel sur un eau sans vagues

 

 

 e la nave va....

Le 27 août, au lendemain d'une nuit d'astronomie quelque peu nuageuse, le capitaine  troqua la vapeur et les habits de mécanicien pour la voile et les vêtements blancs,

en l'honneur la belle fête de Gabrielle et Merinde sur la Vaudoise à la lumière de la pleine lune...

 

 

Sur le lac, août n'était qu'une fête sans fin...

 

 

Puis vint l'automne...

A la fin de l'été, les grands-parents des moussaillons étaient venus naviguer sous Dézaley. Le capitaine avait aperçu une libellule qui se noyait.  Demi tour rapide, il put retrouver et sortir de l'eau le bel animal.

La libellule se sécha sur la main de la grand-maman, sous les yeux émerveillés des moussaillons.

 

Puis, réchauffée, elle s'envola.

Trois semaines plus tard, début septembre, la grand-maman des moussaillons nous quitta soudain Bien trop jeune.

 

Oh, Dieu sait combien la petite mousaillonne adorait sa grand-maman...

 

En deuil, l'équipage n'eut plus cœur à naviguer.

L'Etoile resta sans sortir de son port jusque tard dans l'automne...

 

 

 

 

L'automne s'installa...

...avec ses vagues...

Ses brumes, aussi.

 

Les amis revinrent, pour goûter aux lumières d'après-vendanges...

 

et, dans l'esprit de fête et de partage qu'appréciait tant la grand-maman des moussaillons, goûter aussi...

     

...aux tommes de l'été..

 

 

....aux vacherins coulants, aux tartes aux pruneaux....

 

    

Avec les vins du Lavaux.... et les whisky du pays où fut construite l'Etoile Arcture...

 

Les petites filles exhortaient le capitaine a bien mener sa barque (et ne pas jouer les paparazzi...)

Les crépuscules d'automne étaient encore beaux,  quand la lune cendrée caressait les montagnes de Savoie...

 

Le 4 novembre, dans une lumière brumeuse, mais encore vive et presque estivale, l'Etoile Arcture mena avec grand équipage sa dernière croisière de la saison...

 

 

 

 

 

 

 

 

Quand il commença à faire trop froid pour naviguer sur l'Etoile Arcture, les moussaillons-chefs allèrent se familiariser, dans les cales bien chaudes du Vulcania, avec la chaudière à retour de flamme et la plus vieille machine à vapeur du lac...

 

 

Vint l'hiver...

Et quand il n'y a même plus de bateaux à vapeur, on joue au train à vapeur...

 

L'Etoile A., toute à son sommeil hivernal,  fait la couverture de "das Dampfboot"

 

 

Le capitaine part la nuit en balade au clair de lune

 

 Le lac, d'un beau bleu froid, on l'aimait depuis les vignes. 

Quant aux moussaillons en hiver, ils s'extasient sur d'autres mécaniques

En attendant  avril, et le remise à l'eau de la belle Etoile...

 

 

 

Quelques souvenirs des saisons précédentes:

Poupe du vapeur La Suisse, août 2006

 

Ciel de printemps 2006 durant le retour de l'Etoile Arcture vers son port d'été, 8 avril 2006.

Fin d'après-midi brumeuse, mise à l'eau pour la saison 2006, 17 mars 2006.

 

 

Hit Counter

 

 

Liens, contacts

(Photo: A. Bizzini)

 

Des sorties pour le public d'amoureux des vapeurs sont organisées deux fois par saison.

Les personnes intéressées sont les bienvenues.

Il y a aussi parfois quelques places libres lors de soirées littéraires ou musicales au large par lac d'huile.

Pour tout renseignement, commentaire, pour nous faire parvenir des photos, n'hésitez pas à nous contacter à:

 

Comment trouver la véritable étoile Arcture

Arcture est la version francisée de Arcturus, le nom latin employé sur les cartes astronomiques. Certaines traductions de l'Ancien Testament et des Travaux et des Jours d'Hésiode utilisent le mot Arcture, ainsi que des poèmes de Herredia et Apollinaire.

Vous prolongez l'arrondi de la queue de la Grande Ourse (ou du manche de la casserole pour les plus prosaïques) et vous tombez sur une belle étoile brillante, légèrement orangée, Arcturus, l'alpha du Bouvier. 

 

(Tiré de Camille Flamarion. Les étoiles et les curiosités du ciel. Paris, Flammarion, 1882)

Hésiode:

« Quand, soixante jours après la conversion du soleil, Jupiter a terminé le cours de l'hiver, l'étoile Arcture, abandonnant les flots sacrés de l'Océan, se lève et brille la première à l'entrée de la nuit. Bientôt après, la fille de Pandion, la plaintive hirondelle reparaît le matin aux yeux des hommes, lorsque le printemps est déjà commencé. Préviens l'arrivée de l'hirondelle, pour tailler la vigne : cette époque est la plus favorable, mais, quand le limaçon, fuyant les Pléiades, grimpe de la terre sur les plantes, c'est le temps non pas de fouir la vigne, mais d'aiguiser tes faux et d'exciter tes esclaves au travail. »

« Lorsque Orion et Sirius seront parvenus jusqu'au milieu du ciel, et que l'Aurore aux doigts de rose contemplera Arcture, ô Persès ! cueille tous les raisins et apporte-les dans ta demeure ; expose-les au soleil dix jours et dix nuits. Conserve-les à l'ombre pendant cinq jours, et le sixième, renferme dans les vases ces présents du joyeux Bacchus. »

Liens:

Compagnie générale de navigation sur le lac Léman (CGN)

 

La (précieuse) page non officielle de la CGN

 

Association des Amis des Bateaux à Vapeur du Léman

 

Association patrimoine du Léman
 

www.vapeur-vulcania.ch
 

Le site du vapeur lémanique Isabelle

 

Association Suisse des Vapeurs

 

Amateurs de bateaux à vapeur

 

The Steam Boat Association of Great Britain

 

Deutscher Dampfboat Verein

 

John's Swiss (and Italians) paddle steamers

 

 

Sans oublier...

Société vaudoise d'astronomie

 

Office des vins vaudois

 

Association suisse des vignerons encaveurs

 

Lune cendrée et feux du 1er août depuis l'Etoile Arcture, Pully, 1er août 2002